06.09.07

2 Août 2007

 Les cousines et la famille se sont levées très tôt (environ 6h30), apparemment c'est comme ça ici, pas le temps de trainasser au lit! Le petit déj' est servi : haricot rouges épicés, bouillie camerounaise, lait concentré, beignets maison.

    Coucou (il est bien évident que tous ces "prénoms" sont des surnoms, mais tout le monde les appelle ainsi. Je ne connais même pas leurs vrais prénoms!), une des cousines qui sait coudre, a prit nos mesures afin de nous faire des boubous avec le tissu choisi pour la cérémonie. Afin de vous éclaircir les choses, l'une des raisons pour laquelle mon oncle devait se rendre au Cameroun, est qu'il y avait une soirée de commémoration des funérailles de sa mère. Quelque chose d'assez festif, où toutes les personnes de la famille porteront des vêtements (boubous pour les femmes, chemises pour les hommes)le même tissu. Ophélie et moi avont même pu choisir la forme de boubou que l'on souhaitait.


cameroun_020
(vous remarquerez que c'est le tissu se trouvant sur la première illus! ^^)

Nous devons déjà nous rendre à Yaoundé, chez Maxime. Une fois les valises fermées, nous disons au revoir à tout le monde et nous nous remettons en route, chargés comme des baudets!

Il a plu toute la matinée (et pas du p'tit crachin de ch'Nord hein!), et les routes sont détrempées. Le tout forme de la terre glaise, pas très pratique pour avancer et faire rouler nos bagages!
On réussi à traverser après tant bien que mal (tous des fous en voitures et motos, qui accélèrent presque en vous voyant traverser!), et hop, nous sautons dans un taxi (l'un des seuls transports en commun du pays)! On est à 6 à l'intérieur + nos gros sacs, Max est sur le siège passager avant avec son père -et le frein à main dans les fesses-. Après 20mn de route, le taxi nous dépose au Service Central Voyage, où quelques bus désservent les villes alentours. Mauvaise surprise : le bus pour Yaoundé n'est que dans 3h !
En attendant, mon oncle Manu a été échangé nos Euros contre des Francs CFA. La conversion est très simple : 1000 FCFA = 10 francs français = 1,52 euros ... etc.
(Benjamin-le-poisseux se fait piquer par une abeille dans le cou) ;-)

Maxime nous amène acheter des sandwichs et des brochettes de boeuf à des marchands ambulants. On a également acheté des rosses (ou croquettes ... petits morceaux de pâte sablée frit), et des cacahuètes sucrées. Ca fait du bien! :-P

A 15h, on embarque dans le bus ... Et c'est parti pour 3h30 de trajet sans clim'!
Sur la route, on traverse des villages (marchés), et pleins de personnes (la plupart des enfants) arrivent autour du véhicule, des paniers sur la tête, et nous tendant ce qu'ils ont à vendre par les fenêtre (de la nourriture, surtout : noix de coco fraiches, noisettes, prunes, batons de manioc...)

Yaound_A Yaoundé, l'ambiance est toute différente de Douala. Tout est plus propre, plus "civilisé". Il faut dire que c'est la capitale du pays.

Le soleil se couhe très vite, et à 18h il fait déjà nuit.

A peine sortis du bus, les cheuffeurs de taxi nous accostent, et nous en prenons un direction : la maison de Maxime et Mireille (sa petite copine)!
Nous arrivons donc dans un quartier tout à fait chaleureux, Max habitant au fond d'une cour, juste à côté d'un restaurant-cabaret, où la musique "coupé-décalé" et "makossa" est poussée au volume maximum.

Mireille nous y attend, et on est très heureuse de la rencontrer enfin. Une amie de Max de La Rochelle est également là (elle vient vivre ici pendant 4 mois, pour faire un stage dans la boîte de mon cousin), elles sont toutes deux adorables!
On s'assied autour de la table, on dépose nos valises, on boit un verre (enfin une bouteille : ici, ils donnent toujours des bouteilles de Coca, Fanta, bières, etc, de 0,60L! Un peu dure à finir!), puis on dîne... Mireille est une très bonne cuisinière.

On a continué à discuter et à faire connaissance, puis, fatigués par les heures de bus, nous décidons d'aller nous coucher ... Ophélie et moi, telles de vraies privilégiées,  dormons dans la chambre, tandis que Ben, Cha, Mireille et Max sont sur des matelas entreposés dans le salon. L'estomac d'Ophélie lui joue des tours, elle a des nausées et ne se sent vraiment pas bien... Elle dit que ça lui arrive toujours quand elle vient au Cameroun. Après une cure de cachets et de Smecta (Miam! :-S ), elle réussit tout de même à s'endormir paisiblement ...

Posté par Lilly Seewald à 21:44 - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires sur 2 Août 2007

Nouveau commentaire