Jus de ceriz du Cameroun ...

05.09.07

"Bonne arrivée!" *

enfant_boubou

Bonjour à tous et bienvenus sur mon blog spécialement consacré à mon voyage au Cameroun, du 1er Août au 3 Septembre.
J'ai rédigé quotidiennement sur place un petit carnet de voyage, et je vais donc vous le retranscrire ici, au jour le jour ... Vous aurez presque l'impression d'y être! ^^

N'hésitez pas à me laisser des commentaires, vos impressions, vos questions ... Et faîtes bon voyage !!!

( * "bonne arrivée" est le terme employé par les Camerounais pour nous souhaiter la bienvenue dans leur pays. )

Posté par Lilly Seewald à 23:11 - Commentaires [4] - Permalien [#]


J - 31

voyages
J'ai le Visa, j'ai les billets ... ça sent le départ!

(ancien article - voir sur mon blog "de tous les jours")

Posté par Lilly Seewald à 23:23 - Commentaires [0] - Permalien [#]

J - 15

m_docs
" Euh, ben c'est bon, je crois qu'on a tout ... -_- "

( ancien article - voir mon blog "de tous les jours" )

Posté par Lilly Seewald à 23:25 - Commentaires [0] - Permalien [#]

J - 02

d_part_africa

Les valises sont prêtes !!!

(ancien article - voir mon blog "de tous les jours")

Posté par Lilly Seewald à 23:26 - Commentaires [0] - Permalien [#]

H - 05

africa

Posté par Lilly Seewald à 23:27 - Commentaires [0] - Permalien [#]


06.09.07

1er Août 2007

    Il est 6h25, et après un réveil plutôt difficile, mon oncle, ma tante, ma cousine et moi sommes assis dans le TGV... direction l'aéroport Roissy-Charles de Gaulle. Nous avons eu du mal à placer nos 9 gros bagages, mais le trajet d'une heure se fait sans problème, et passe très vite. Sans doute est-ce dû à l'excitation !

Arrivés à l'aéroport, à peine le contrôleur eut sifflé le départ du train qu'on se rend compte ... qu'on a oublié un sac à l'intérieur! Mon oncle a bondi comme un cabri, a choppé la valise, et l'a vite amenée sur le quai, tandis que les portes automatiques se refermaient ... Ouf!

Puis s'en vont les procédures obligatoires : enregistrement des bagages, présentation des billets et passeports, passage sous la porte magnétique ... Nous sommes vraiment très à l'avance (il est 8h15 et nous embarquons à 10h), mais c'est mieux que l'inverse.

BenJ, un des meilleurs potes de mon cousin Maxime (chez qui nous allons loger à Yaoundé), et collaborateur de son blog "Exile Warriors" (voir liens), est lui aussi du voyage, et nous a rejoint à l'aéroport, ainsi que d'autres membres de la famille camerounaise de mon oncle. Grande expédition!


cameroun_002
(Ben et ma cousine à l'aéroport)

J'ai une petite boule au ventre mais mon oncle, très organisé, s'occupe de tout. Ophélie et moi nous promenons un peu dans les boutiques DUTY FREE, et nous devons déjà nous rendre aux portes d'embarquement.

[ ... ]

billet_avion

Ca y est, nous sommes dans l'avion !!! Ma cousine Ophélie et moi sommes assises à côté l'une de l'autre.
L'avion bouge (uhuh p'tit rappel de Friends pour les connaisseurs), et hop! On décolle! On adore ce passage de vitesse et de "p'tit guilis au ventre"! ^^

ap_ro



En parlant de ventre, l'appétit commence à se faire ressentir. Heureusement, les hôtesses sont là et arrivent avec leurs chariots remplis de bon petits trucs à manger et à boire ...




Durant plus de 2h, notre avion a surplombé le Sahara. La ciel était parfaitement dégagé, et on pouvait voir clairement les dunes, et le sable à perte de vue ... J'étais complètement soufflée!

cameroun_006
(Le Sahara vu du hublot)

Quelques heures plus tard, à 16h30 heure locale (1h de décalage horaire), on est enfin arrivés à DOUALA(capitale économique du Cameroun)! Les paysages vus du hublot sont magnifiques, des rivières sinueuses entourées de forêts tropicales, le tout digne des paysages de Michale Ocelot ou du Roi Lion! ^^

En mettant le pied dehors, on ressent de suite l'atmosphère très chaude et humide du Cameroun, et de l'Afrique en générale lors de la saison des pluies, et semblable à celle que j'avais ressentie à Shanghai. Mes cheveux frisouillent de partout, j'ai l'air d'un caniche bigoudiné. -_-

On doit passer par une porte "contrôle des vaccinations", puis on se dirige vers les tapis roulant d'où sortent les bagages.
A l'extérieur, mon cousin et l'oncle d'Ophélie (tonton Daniel) nous attendaient ... Quel plaisir de pouvoir embrasser mon cher "Biloute", comme j'aime à l'appeler affectueusement, que je n'avais pas vu depuis plus d'un an!!!

DoualaNous prenons un taxi qui nous emmene à travers tout Douala jusqu'à la maison familiale. Je découvre une Afrique comme je ne l'avais toujours vue qu'au travers des documentaires, la "vraie" Afrique. Les routes, mélées de terre et de ciment, sont défoncées de partout, et les voitures slalomment pour éviter les nombreux trous. Il y a des mobylettes bruyantes partout (des mobylette-taxi), et elles aussi slalomment antre les voitures, les frôlant au plus près! J'ai plus d'une fois retenu ma respiration devant un tel spectacle, une telle cohue sur la route!
Et j'ai souri en voyant une "auto-école" ... Sur quel code de la route se basent-ils donc?

Tout est vraiment dépaysant : ces bananiers poussant partout comme de la mauvaise herbe, ces maisons rectangulaires en pierres et terre totalement typiques, les femmes qui transportent de gros paniers chargés sur leurs têtes, et le tout dans un brouhaha joyeusement coloré par tous ces boubous Africain (qui me font de l'oeil : j'en veux un!) ...

A notre entrée dans la maison, les tantes d'Ophélie nous acceuillent à bras ouverts "bonne arrivée!", ainsi que ses cousines, qu'elle n'a pas revues depuis 7 ans. (Doudette, la dernière, n'avait que 6mois à l'époque!)

La maison est grande est très rudimentaire. Tout le monde du quartier y entre et sort. Les enfants de la famille et les petits voisins sont attroupés devant le minuscule poste de télévision au salon.

Mais à peine arrivés, on a pas le temps de souffler : entre temps, Tonton Daniel a reçu un appel d'Air France demandant à "Demoiselle Julie" de retourner à l'aéroport pour un souci de bagage ... Quoi? Je pense que c'est une mauvaise blague de Maxime, mais je vois arrivé mon oncle Manu affolé, entendant ma grosse valise noire "Ce n'est pas la nôtre! C'est exactement la même, mais celle-ci appartient à un certain José Martin!". Panique totale. Max, Ben et Manu se rendent à l'aéroport, et ne reviennent que 2h plus tard avec NOTRE valise ...
Décidément, ces valises nous en auront fait voir!

Ophélie et moi distribuons les petits cadeaux et autres vêtements que nous avions ramené de France pour ses cousines, et nous leur montrons la magie des scoubidous ... ^^
Doudette est trop mignonne, elle nous a chanté toute la chanson "confession nocturnes" de Diam's par coeur ... (C'est qu'elle est connue jusque là-bas celle-ci?!)

cameroun_009
(Doudette)

Puis l'heure du repas a sonné ... Miam! Les tantes nous ont préparé un festin, avec des plats typiquement Camerounais :

cameroun_019
(de gauche à droite : banane plantains frits, Ndolé -feuille d'épinard du pays, hachés bouilli préparé avec divers ingrédients. Il peut être à la viande ou au poisson- , boulettes de riz, prunes cuites, baton de manioc -pâte blanche collante enroulée et cuite dans une feuille de bananier. Sert de pain ici- , boeuf à la tomate)

cameroun_016
(Tatie Louise - cuisine intérieure)

cameroun_104
("cuisine" extérieur, avec un feu de bois pour les marmites)

Mais très vite le voyage en avion et la châleur écrasante se fait ressentir : nous sombrons tous dans un lourd sommeil ...

Posté par Lilly Seewald à 00:37 - Commentaires [7] - Permalien [#]

2 Août 2007

 Les cousines et la famille se sont levées très tôt (environ 6h30), apparemment c'est comme ça ici, pas le temps de trainasser au lit! Le petit déj' est servi : haricot rouges épicés, bouillie camerounaise, lait concentré, beignets maison.

    Coucou (il est bien évident que tous ces "prénoms" sont des surnoms, mais tout le monde les appelle ainsi. Je ne connais même pas leurs vrais prénoms!), une des cousines qui sait coudre, a prit nos mesures afin de nous faire des boubous avec le tissu choisi pour la cérémonie. Afin de vous éclaircir les choses, l'une des raisons pour laquelle mon oncle devait se rendre au Cameroun, est qu'il y avait une soirée de commémoration des funérailles de sa mère. Quelque chose d'assez festif, où toutes les personnes de la famille porteront des vêtements (boubous pour les femmes, chemises pour les hommes)le même tissu. Ophélie et moi avont même pu choisir la forme de boubou que l'on souhaitait.


cameroun_020
(vous remarquerez que c'est le tissu se trouvant sur la première illus! ^^)

Nous devons déjà nous rendre à Yaoundé, chez Maxime. Une fois les valises fermées, nous disons au revoir à tout le monde et nous nous remettons en route, chargés comme des baudets!

Il a plu toute la matinée (et pas du p'tit crachin de ch'Nord hein!), et les routes sont détrempées. Le tout forme de la terre glaise, pas très pratique pour avancer et faire rouler nos bagages!
On réussi à traverser après tant bien que mal (tous des fous en voitures et motos, qui accélèrent presque en vous voyant traverser!), et hop, nous sautons dans un taxi (l'un des seuls transports en commun du pays)! On est à 6 à l'intérieur + nos gros sacs, Max est sur le siège passager avant avec son père -et le frein à main dans les fesses-. Après 20mn de route, le taxi nous dépose au Service Central Voyage, où quelques bus désservent les villes alentours. Mauvaise surprise : le bus pour Yaoundé n'est que dans 3h !
En attendant, mon oncle Manu a été échangé nos Euros contre des Francs CFA. La conversion est très simple : 1000 FCFA = 10 francs français = 1,52 euros ... etc.
(Benjamin-le-poisseux se fait piquer par une abeille dans le cou) ;-)

Maxime nous amène acheter des sandwichs et des brochettes de boeuf à des marchands ambulants. On a également acheté des rosses (ou croquettes ... petits morceaux de pâte sablée frit), et des cacahuètes sucrées. Ca fait du bien! :-P

A 15h, on embarque dans le bus ... Et c'est parti pour 3h30 de trajet sans clim'!
Sur la route, on traverse des villages (marchés), et pleins de personnes (la plupart des enfants) arrivent autour du véhicule, des paniers sur la tête, et nous tendant ce qu'ils ont à vendre par les fenêtre (de la nourriture, surtout : noix de coco fraiches, noisettes, prunes, batons de manioc...)

Yaound_A Yaoundé, l'ambiance est toute différente de Douala. Tout est plus propre, plus "civilisé". Il faut dire que c'est la capitale du pays.

Le soleil se couhe très vite, et à 18h il fait déjà nuit.

A peine sortis du bus, les cheuffeurs de taxi nous accostent, et nous en prenons un direction : la maison de Maxime et Mireille (sa petite copine)!
Nous arrivons donc dans un quartier tout à fait chaleureux, Max habitant au fond d'une cour, juste à côté d'un restaurant-cabaret, où la musique "coupé-décalé" et "makossa" est poussée au volume maximum.

Mireille nous y attend, et on est très heureuse de la rencontrer enfin. Une amie de Max de La Rochelle est également là (elle vient vivre ici pendant 4 mois, pour faire un stage dans la boîte de mon cousin), elles sont toutes deux adorables!
On s'assied autour de la table, on dépose nos valises, on boit un verre (enfin une bouteille : ici, ils donnent toujours des bouteilles de Coca, Fanta, bières, etc, de 0,60L! Un peu dure à finir!), puis on dîne... Mireille est une très bonne cuisinière.

On a continué à discuter et à faire connaissance, puis, fatigués par les heures de bus, nous décidons d'aller nous coucher ... Ophélie et moi, telles de vraies privilégiées,  dormons dans la chambre, tandis que Ben, Cha, Mireille et Max sont sur des matelas entreposés dans le salon. L'estomac d'Ophélie lui joue des tours, elle a des nausées et ne se sent vraiment pas bien... Elle dit que ça lui arrive toujours quand elle vient au Cameroun. Après une cure de cachets et de Smecta (Miam! :-S ), elle réussit tout de même à s'endormir paisiblement ...

Posté par Lilly Seewald à 21:44 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Vendredi 3 Août 2007

    Charlène et Maxime devant partir travailler, nous nous sommes levées assez tôt, réveillées par le bruit. La petite fille de Mireille, Gracy, 3ans et demi, est arrivée et nous la rencontrons. Elle est trooop mignonne!


cameroun_029
(Gracy et sa ptite tête de moineau)

Au levé, Ophélie a eu la mauvaise surprise de voir un gros cafard au pied du lit, elle a dû appeler Mireille à la rescousse!
Ici, c'est comme ça, il y a plein de cafards, de gros lézards de toutes les couleurs, à l'extérieur, comme à l'intérieur des maisons!

img204
(lézard dit "magouillard")

On a chacune pris une bonne douche glaçée (et oui, ce sera comme ça pendant plus d'un mois!), puis nous avons aidé Mireille à préparer à manger en épluchant des légumes et en préparant du poulet.
Durant la cuisson, Mireille a tressé Ophélie (qui a souffert le martyr!). Au mois elle est tranquille avec ses cheveux maintenant! Pour ma part, je les fais demain.

cameroun_034
(Ophélie toute tressée!)
cameroun_031
(...Et Gracy qui essaye de me faire la même chose!)

On s'est ensuité régalé avec ce repas, et vers 14h, nous sommes partis au bureau "Web Company", où bossent Cha et Max. 1ère sortie dans la ville!!! Tout est très bruyant (klaxons, gens qui t'interpellent etc). A mon passage, j'entend souvent "eh la blanche!" ou "Ntangan!" (en Ewondo ou en Eton ... Dialectes camerounais. Le pays est francophone mais compte près de 300 dialectes différents selon les "tribus")

Partout, il y a de petits marchands ambulants assis sous des parasols, et vendant ce qu'ils peuvent (le systhème de la débrouille) : des rosses, des arachides, des fruits, du poisson braisé ... Les rues sont toutes bordées de palmiers et de bananiers.

yaounde5

march_Yaound_

Il est cependant très difficile de prendre des photos des rues, car les gens ne voient pas d'un très bon oeil les appareils photos ("sorcellerie" etc...). J'ai voulu prendre une vieille mama africaine faisant cuire des brochettes, elle m'a limite sauté dessus quand je lui ai demandé l'autorisation de la photographier! Qui plus est, il n'est jamais prudent d'étendre à la vue de tous, un tel objet "de luxe", les vols à l'arrachée étant très fréquents.

Maxime nous a donné le numéro du Parc National de la Méfou, une grande réserve naturelle de singes, afin que l'on téléphone pour aller la visiter. Nous nous sommes donc rendus à l'une des nombreuses "call-box", où tu payes 100 FCFA pour une minute de communication, sur le propre portable du vendeur ... ^^ J'ai dû speaker english pour connaître les horaires et l'itinéraire pour s'y rendre.
img205
Lorsque les "travailleurs" sont rentrés à la maison, on est tous allés boire un verre dehors, au restaurant de la logeuse de Max (juste dans la cour). Une des boissons qu'on trouve ici et non en France, c'est le "TOP" (top grenadine, top pamplemousse, top orange, citron, ananas ...). C'est une sorte de diabolo mais en plus sucré et plus chimique (un arrière-goût de mucomyste j'avoue).
BenJ a fait la connaissance de Champion, un gars du quartier,surnommé ainsi, car il a remporté quelques coupes de lutte (ou judo, je ne me souviens plus).

Le temps en soirée, comparé à la châleur humide de journée, est très agréable : ni trop chaud, ni trop frais, une petite brise qui fait du bien...

Vers 22h, on décide de rentrer et de dîner devant le classique "Jurassic Park" (qui m'a rappelé mes jeunes années où je voulais devenir paléontologue! ^^), puis ... au dodo!




Posté par Lilly Seewald à 23:15 - Commentaires [2] - Permalien [#]

07.09.07

Samedi 4 Août 2007


    Réveil à 8h après une nuit bruyante (Maxime étant situé juste à côté du cabaret, où la musique et les instruments jouent à fond une bonne partie de la nuit ...).
Pour vous mettre un peu dans l'ambiance, voici un clip de makossa typiquement camerounais ... Les décors kitsch, les vieux montages, et les gros plans sur le fessier des danseuses, c'est ça les clips d'Afrique! ^^ (Vous pouvez, si le coeur vous en dit, vous lever et remuer vous aussi vos postérieurs en rythme. Ambiance, ambiance!)

MbalmayoOn déjeune, on se prépare, et à 10h on part en taxi vers la ville de Mbalmayo, à 50km au sud de Yaoundé. En effet, aujourd'hui, nous avons prévu de visiter une réserve naturelle de primates!


Maxime nous sermonne parce qu'Ophélie et moi avons oublié de prendre nos pièces d'identité avec nous (passeports). Nous n'en voyons pas tellement l'utilité... Mais il nous met en garde, nous rappelant qu'on peut passer la nuit au poste pour ça, qu'on est des imbéciles qui ne sont pas en règles, etc etc ...
Alors qu'il sortait quelques billets pour payer le taxi, un voleur à l'arrachée a passé la main par le carreau et à voulu les prendre de ses mains! "ça, alooors!", le coup de panique!!! On comprend tout de suite qu'on doit tenir nos sacs bien près de nous! :-S


Sur place, on se dirige vers la gare routière, où une grande agitation règne. Maxime explique au chauffeur de minibus que l'on aimerait se rendre au Parc de la Méfou, et on embarque tous à bord. On s'entasse à au moins 20 à l'intérieur ("tant que ça entre!"), pleins de chargements divers (même des poules dans un panier) sur le toit ... C'est ça l'Afrique!

325px_Bush_taxi_minibus_type
(minibus camerounais)

    Après une vingtaine de minutes, le bus est stoppé par ... un contrôle de police! "Vos papiers tout le monde"! Stress total. Le gros monsieur en uniforme vert nous demande de sortir du véhicule. Max nous dit d'attendre en retrait pendant qu'il s'explique dans la "case-bureau" avec le chef. Il prend son plus beau sourire et son plus bel accent camerounais, et finalement un accord à l'amiable est décidé (La corruption dans ce pays ets le maître mot ... 1000 FCFA pour chaque personne sans papier), et on est repartis! Ophélie-la-grande-stressée en est encore toute blanche de peur!

    Au beau milieu de la route, le bus s'arrête: "Pour le Parc c'est ici". Nous sortons donc, et apercevons une grande piste de terre rouge, s'enfonçant dans la fôret, bordée d'un panneau "PARC NATIONAL DE LA MEFOU - 5KM". Bon et bien, heureusement que l'on a pris de bonne chaussures!
Nous sommes vraiment en pleine jungle sauvage, sur cette piste perdue entre des milliers d'arbres différents ... C'est vraiment magnifique, on en a plein la vue!

cameroun_049

cameroun_054

cameroun_045
(terrain de foot improvisé)

De temps en temps, nous passions à côté de villages. Les habitants nous saluaient de la main, tandis que les enfants nous dévisageaient comme des bêtes curieuses.

cameroun_047
(enfants puisant l'eau du puit)

cameroun_050
(maisons traditionelles. Celle du fond est achevée,
tandis que la première est encore en construction
- pierres et terre placées dans chaque "trous"-)

cameroun_051
(enfants ramenant de l'eau au village)

Mais bon, 5kms à pieds, ça useuh, ça useuh (uhuh)... au bout de 3, on arrête une voiture qui va en direction du parc, et, moyennant quelques FCFA bien entendu, on s'entasse à ... 10 à l'intérieur!!! ça nous fait bien rire, mais on est quand même soulagés d'arriver à la réserve, qui est très reculée.

A l'entrée sont dressés des drapeaux camerounais, anglais et israëlien : la création de ce parc est géré par des israëliens. ( Leur site )
Un guide vient à notre rencontre et nous propose d'acheter de quoi boire ... ce qui n'est pas de refus : comme de gros inconscients, nous n'avons pris ni boisson, ni nourriture!
On paye nos entrées, qui sont relativement chères (5000 FCFA pour les non-résidents, 1000 FCFA pour les résidents), mais "c'est pour la bonne cause"... Mireille trouve que c'est excéssivement cher, que c'est du gâchis. Ici, c'est assez mal vu de dépenser ainsi pour des animaux, alors que tant de gens du pays en ont besoin ...

C'est parti! Pendant près de 2h, on passe d'enclos en enclos, dans lesquels ont aperçoit parfaitement divers gorilles de tous âges (un des guides se baladaient même avec un bébé gorille sur le dos!), chimpanzés, cercocèbes, singes monstac, etc ...

img206
(Babouin avec déformation des canines / Cercocèbe à
collier blanc -et zizi à l'air-)

MIKO_IS_PLAYING

r_serve_m_fou4

newsite28newsite6

r_serve_m_fou3

("cool, Raoul!")

r_serve_m_fou2

(chimpanzés de la nursery)


Les chimpanzés adultes étaient très agités de nous voir, et le mâle dominant nous a bien fait comprendre que c'était lui le chef, en tapant des mains, en se cognant la poitrine, et même en nous lançant violemment des pierres et de la terre au travers des grillages!

Notre guide nous a fait passé au beau milieu de la jungle, par un tout petit sentier (c'est limite s'il ne l'avait pas dû dégager le passage avec une machette!). On se prenait pour de vrais aventuriers! ^^' C'était superbe, les sons de la forêt étaient semblables à ceux des "musiques d'ambiances" ... Mais là nous étions VRAIMENT dedans!

r_serve_m_fou

A la fin, nous sommes passés par la nursery, où 3 bébés chimpanzés nous contemplaient du haut de leur arbre. Le guide nous a expliqué que l'un d'eux étaient arrivé ici avec une maladie de peau qui lui avait enlevé tous ses poils, et que pour cette raison, il était surnommé ... Gollum! ^^

Après toutes ces émotions, on est désespéré de devoir rentrer à pieds sur 5 kms ...
On est littéralement exténués, et aucune voiture ne passe ... La plupart ont des ampoules aux pieds, Ophélie recommence à avoir mal au ventre, on a la gorge sèche et la bouche pâteuse tant on a faim ... de vrais éclopés!

2 gros 4x4 conduits par des blancs nous dépassent, nous saluent, mais ne daignent même pas nous prendre! Bande de chacals! (oui, on a vite fait d'être aigri envers les blancs, dans ce pays! ^^)
Sur la route, dans un des villages, on croise un jeune adolescent, qui dans la main, a un tout petit bébé ouistiti, trooop mignon! On ne sait pas où il l'a eu, ni même comment, mais nous lui demandons si on peut le prendre en photo. Il nous répond que c'est d'accord pour 1000 FCFA ... Aah tout est question d'argent ici! -_-

cameroun_055

100_1054

(Enfants se baignant dans la rivière.

Brrr moi j'aurais peur des crocrodiles! ^^)

Au bout des 5kms sous le soleil cuisant (on y est arrivé!), on croise une voiture qui doit déposer quelque chose dans un des villages et qui repart sur Yaoundé ... Pour 500 FCFA chacun, elle nous prend à bord! Ouf! Nous sommes rassurés de rentrer avant la nuit ... (trouver une voiture ou un taxi sur une piste aussi peu fréquentée, ce n'était pas gagné d'avance!)

De retour à la maison, contents de notre journée, mais affamés et épuisés, nous ne demandons pas notre reste, et allons nous coucher ...

Posté par Lilly Seewald à 22:59 - Commentaires [2] - Permalien [#]

09.09.07

Dimanche 5 Août 2007

    Vers 13h, Ophélie, Charlène et moi décidons d'aller nous acheter de quoi manger à la boulangerie centrale (il n'y a que 2 ou 3 boulangeraie dans tout Yaoundé). Le passage de 2 blanche et d'une métisse provoque -encore- de nombreuses interpellations...

    Alors que nous mangions dehors dans le "couloir-véranda", Natacha et Suzanne, 2 des petites voisines, sont venues nous rendre visite. Elles se sont mises à danser sur Rihanna en remuant tout leur petit corps, elles étaient trop drôles! (et drôlement douées pour des petites de cet âge!)


cameroun_038
(Natacha, Suzanne, et moi, un soir au resto d'à côté)

Puis elles se sont servi de mes cheveux comme d'une tête à coiffer, et m'ont tressée ... C'est vraiment joli, pour les remercier, je suis retournée à la boulangerie avec elles afin qu'elles se choisissent une bonne pâtisserie pleine de crème.

cameroun_070
(ouille ça tiiire!)

Le soir est bien vite arrivé, et nous revoilà de sortie. Mireille ne se sentant pas bien, elle reste à la maison, tandis que notre choix se porte sur "La Maison Blanche", un restaurant de poissons braisés... A l'entrée, nous trouvons différents "stands" de sortes de poissons (bar, saule...) tenus par des femmes, faisant cuire le poisson de ton choix, sous tes yeux.

cameroun_057
(les "vendeuses-cuisinières" de poissons)

cameroun_058
(Et un poisson chacun, un!)


cameroun_059
(Bar braisé, avec bananes plantains frits, et bâtons de manioc roulés.
La sauce rouge c'est du piment, comme dans tous les plats de là-bas ...
mais moi je n'y touche pas!)

cameroun_060
(Miam ch'est trop bon!)

Pour terminer la soirée en beauté, nous sommes allés boire un verre à l'hôtel Hilton de Yaoundé ... Vachement culturel, me diriez-vous. Mais le bar est enfait situé au dernier étage de l'immeuble, nous offrant ainsi une vue panoramique sur la capitale ... Je n'ai pas pu prendre de photo, la nuit étant déjà tombée depuis longtemps, le résultat aurait été médiocre. Cependant je vous joints 3 photos de cette vue, de jour,trouvées sur ce blog :

ya7
(vue sur le centre ville)

ya9
(vue sur le rond-point de la Poste)

ya8
(vue sur le marché central)

Enfin voilà, une petite journée tranquille de passée sur Yaoundé ... à demain! ;-)




Posté par Lilly Seewald à 23:20 - Commentaires [0] - Permalien [#]

13.09.07

Lundi 6 Août 2007

Levé à 8h difficile (tss tss ces étudiants!).
Nous sommes allés au marché NKOL-ETONS, à quelques minutes à pieds en contrebas de chez Max, afin d'acheter de quoi manger. Nous découvrons alors un mélange d'odeurs et de couleurs vraiment dépaysant. Il n'est bien sûr pas prudent de sortir son appareil dans ce quartier, mais j'ai tout de même voulu immortaliser cet étal d'épices :

cameroun_229

En début d'après-midi, alors qu'Ophélie jouait à Zelda sur la Game Cube de Max (Oui oui, vous avez bien lu! Woaahh une console de jeu, le luuuuxe!), nous nous sommes décidés, Ophélie, Ben et moi, à aller dans un cyber afin de passer 1h sur le net. Pour 500 FCFA (env. 70 cts), on a pu renouer avec le monde extérieur! ^^
J'ai envoyé un mail de "soutien" à Gégé, car elle se fesiat opérer aujourd'hui : je pense qu'elle sera agréablement surprise. Le temps de consulter mes mails, de faire un tour sur mon blog, et de laisser quelques commentaires sur ceux que j'apprécie, et hop! L'heure est déjà écoulée...

Un petit passage par la boulangerie pour combler un creu, puis Ben et Ophélie se sont assoupis (comme des petits vieux après les Feux de l'Amour).
Par pur hasard, j'ai rallumé mon téléphone, et surprise! à Yaoundé, contrairement à Douala, mon option internationale fonctionne! Je reçois quelques textos, en envoie à mon tour ...

Vers 18h, Charlène est rentrée du boulot avec un super bouquet top kitch (rose artificielles bleues au bords dorés pailletés) d'un admirateur à son bureau, avec une photo de lui au bord de la mer, posé sur un rocher, les yeux pointés vers l'horizon ... Mouahahah Le Cameroun, et l'Afrique en général, a vraiment un goût prononcé pour toutes ces choses, qui nous paraissent en France tellement niaises et démodées...

Posté par Lilly Seewald à 22:32 - Commentaires [1] - Permalien [#]

Mardi 7 Août 2007

Nous sommes retournés au marché avec Mireille. Un vieil homme fou (sens propre du terme, malade psychiatrique) qui portait des dizaines de chaussettes accrochées à des ficelles autour de ses bras, sa taille, ses chevilles et ses cuisses, m'a interpellée et m'a suivi sur quelques mètres en baragouinant des choses incompréhensibles (j'ai juste entendu "la blanche") ... Il y a énormément de malades mentaux qui errent ainsi dans les rues, tout simplement parce qu'au Cameroun, il n'existe pas d'instituts spécialisés, d'hôpital psychiatrique.

Ben et Mireille 'bis' (il s'agit d'une amie de Mireille, qui porte donc le même prénom -apparemment courant par ici!-, d'où le 'bis' pour mieux comprendre! ^^) sont partis de leur côté afin de trouver un balafon, une sorte de petit xylophone typique. De petites calebasses sont placées sous les planches de bois, servant de caisse de résonnace, et offrant ainsi un son plus doux.


balafon

Malheureusement, le vendeur qu'ils sont allés voir n'avaient que des djembé à proposer.

De retour à la maison, Mireille nous prépare un succulent repas typique : du folon, accompagné de patate douce, et de bananes plantains bouillies. Le folon est une plante moins amère que le ndolé, mais qui suit le même processus de préparation : Des feuilles que l'on émince, que l'on plonge dans l'eau bouillante parfumé au natron carbonate naturel hydraté de sodium cristallisé. On le lave, on le pétrit jusqu’à ce qu’une mousse s’en échappe complètement, certifiant l’évasion de l’amertume. Puis on le cuisine en le  mélangeant à un cocktail d’arachides, d’oignons, d’ail, de cube Maggi, de viande et de piment. C'est vraiment délicieux!

img207Après avoir digéré, nous nous rendons pour la première fois au marché artisanal. A peine le pied posé, chaque vendeur essaye de nous attirer vers son stand "viens chez moi! petit prix d'ami!". Il y a plein de choses magnifiques à voir, le bois se mélant au cuivre, à l'argent et au cuir. J'aurais envie de tout acheter!

Nous apprenons bien vite, qu'encore une fois, notre couleur de peau nous porte préjudice : les prix qu'ils nous donnent sont au moins 3 fois plus cher que le prix qu'ils feraient pour un camerounais. Heureusement, Mireille est avec nous, et connait le système. Lorsqu'ils nous voient accompagnés d'elle, il baisse automatiquement leurs prix ...

Je me restreint à quelques achats-souvenirs pour mes amis, ma famille et moi, me promettant d'y revenir et de remplir mes sacs!

Sur le chemin du retour nous croisons un vendeur portant un saladier sur sa tête. Voyant que nous l'observons, il s'approche de nous, et abaisse le récipient, afon de nous montrer ce qu'il a à vendre. Et là ... des centaines de grosses larves blanches à têtes noires étaient entrain de se tortiller à l'intérieur! Pouaahh! Nous lui demandons ce qu'il fait avec ça, connaissant très bien la réponse. Il nous répond qu'il les mange en les faisant cuir, et que c'est très bon! Hum, ce sera sans moi sur ce coup là!

J'adore découvrir de nouvelles saveurs, me dire "ça, je n'en mangerais qu'une fois dans ma vie, il ne faut pas mourir idiot"... Mais tout ce qui est larve, chenille, araignée, me dégoute littéralement, je ne peux pas en toucher une. Si encore elles avaient été préparées, coupées en petits morceaux dans une sauce... à la rigueur! :-S
En parlant de nouvelles saveurs ... du soir même nous Max, Mireille et moi avons gouté ... de l'éléphant! Bon, d'accord, bouhhh c'est pas bien, espèce protégée, etc... Mais ce n'est pas comme si je l'avais tué après tout! C'est très rare d'en manger, même ici en Afrique (Mireille n'en mangeait que pour la 2ème fois de toute sa vie!). Cela dégageait une odeur très forte de viande faisandée, assez écoeurante. La consistance était filandreuse comme le boeuf, mais un peu plus "farineuse", plus fondante sous la langue. Un goût très fort, indescriptible, car ne ressemblant à aucune autre viande que j'avais goûtée auparavant ...
Max n'a pas du tout aimé, et je n'ai pas non plus trouvé ça exquis ... Mais "au moins j'aurais goûté"!
En résumé, je préfère observer l'éléphant dans une savane, que dans mon assiette!





Posté par Lilly Seewald à 23:26 - Commentaires [3] - Permalien [#]